Yamadai kansho

Yamadai kansho

Numéro d'enregistrement 64
Nom du produit Yamadai kansho
Classification Légumes /
Grains de céréales / Légumineuses
Date de protection 2018/08/06
Préfecture Préfecture de Miyazaki
Ville de Kushima
Adresse

Kushima City Otsuka Agricultural Cooperative
5237-1 Oaza Naru, Kushima City, Miyazaki Prefecture
http://yamadai.ja-miyazaki.jp/

Zone de production

La yamadai kansho est une patate douce à l'aspect particulièrement joli, d'une belle et vive couleur rouge vif.
 Sa chair est jaune pâle, et son goût se distingue par sa douceur raffinée, sa chaleur et sa texture en bouche délicieusement friable.
 Depuis les années 1960, grâce aux efforts fournis afin de proposer des patates d'une qualité toujours élevée, elle est particulièrement appréciée des personnes liées aux marchés de l'ouest du Japon (où sont faites l'essentiel des livraisons). Ils aiment tant cette patate qu'ils vont jusqu'à dire : « il n'y a pas d'autre kansho (patate douce) digne de ce nom que la yamadai kansho ».

Pour produire la yamadai kansho, on utilise une variété de la kokei numéro 14, que l'on appelle miyazaki-beni.
 Il y a trois types et méthodes de culture différents, la « récolte très précoce par tunnel » (généralement, une plantation de janvier à mars pour une récolte de juin à juillet), la « récolte précoce » (généralement, une plantation de mars à avril et une récolte de juillet à août), et la « récolte tardive normale » (généralement, une plantation de mai à juin et une récolte de septembre à novembre).
 Après les récoltes, les fibres des racines sont délicatement enlevées, et les patates sont sélectionnées en conformité avec les 4 étapes des normes de contrôle de la qualité (forme et aspect) et les 7 étapes des normes de sélection (poids) définies par la « JA de la ville de Kushima Otsuka - Standards pour la production de patates douces alimentaires ».

Le lieu de production des yamadai kansho, la ville de Kushima, se situe à l'extrémité sud de la préfecture de Miyazaki. On trouvera à l'est la mer de Hyuga (1), et au sud, la baie de Shibushi (2). Cette une région au climat doux, grâce au courant marin Kuroshio (3) qui souffle le long de la cote. De plus, la région est bien adaptée à la production de patates douces, avec des terres cultivées principalement constituées de cendres volcaniques, qui offrent un bon drainage.
 La culture des patates douces produites à des fins alimentaires (si certaines patates douces sont utilisées comme aliment, d'autres sont produites pour fabriquer un alcool nommé shochu) a débuté dans cette région durant les années 1960, et les producteurs ont su mettre en œuvre un système de livraison pendant toute l'année, avec une culture précoce tirant partie de la douceur du climat, ainsi qu'une méthode de conservation originale durant l'hiver. De plus, en faisant face par exemple aux règles sévères de sélection des produits livrés, et en répondant aux besoins divers et variés des différents marchés en termes de taille et de forme, la région a su s'imposer au rang de région productrice de patates douces auprès des éminents marchés de fruits et légumes de l'ouest du Japon.
 En 2016, on comptait 161 différents producteurs enregistrés, pour surface cultivée de 500 hectares et des expéditions annuelles atteignant 10 000 tonnes. La région est fière de représenter environ 80 % de la production de la préfecture. De plus, les producteurs sont particulièrement actifs dans le domaine de l'exportation, et ont été les premiers dans tout le Japon à exporter dès 2003 en direction de Hong-Kong.

  1. Mer de Hyuga : zone maritime allant du cap Toi au sud de la préfecture de Miyazaki jusqu'à Tsurumisaki dans la ville de Saiki de la préfecture d'Oita. Elle est connue - avec la mer de Genkai au nord de Kyushu, et la mer d'Enshu qui va de la préfecture de Shizuoka jusqu'à celle d'Aichi - pour avoir des vagues parmi les plus violentes du Japon.
  2. Baie de Shibushi : baie qui s'étend d'Hizaki, à l'est de la péninsule d'Osumi de la préfecture de Kagoshima, jusqu'au cap Toi, au sud de la préfecture de Miyazaki.
  3. Courant Kuroshio : ce courant se dirige vers le nord depuis la mer de Chine orientale, puis entre dans l'océan Pacifique en passant par le détroit de Tokara. Il souffle le long du sud des côtes de l'archipel japonais, puis à l'est de la péninsule de Boso. Également appelé courant du Japon, c'est l'un de plus importants courants marins du monde, avec le courant circumpolaire antarctique et le Gulf Stream.

Back to
top

Livrant le charme des produits traditionnels japonais