Tsurajima Gobou

Tsurajima Gobou
※提供元:倉敷かさや農業協同組合

Numéro d'enregistrement 24
Nom du produit Tsurajima Gobou,TURAJIMA GOBOU
Classification Légumes /
Grains de céréales / Légumineuses
Date de protection 2016/12/07
Préfecture Préfecture d'Okayama
Ville de Kurashiki (région de Mizushima, et Nishiachi et Otaka dans la régin de Kurashiki) dans la préfecture d'Okayama
Adresse

Kurashiki Kasaya Agricultural Cooperative

1040-5 Nishiachi-Town Kurashiki-City, Okayama Prefecture, 710-0807 Japan

http://www.ja-kurakasa.or.jp/

Zone de production

Le TURAJIMA GOBOU est une bardane à peau blanche produite dans les régions de Mizushima et Kurashiki dans la préfecture d'Okayama. Comme elle grandit vite, elle peut être rapidement récoltée et comme la période de plantation est longue, on peut la cultiver trois fois dans l'année pour une production qui dure quasiment toute l'année.

La zone de production est une terre glaise sableuse avec un bon draînage. La faible adhésion du sable permet de cueillir les bardanes facilement, ce qui permer de conserver la blancheur de la peau. De plus, on pratique une fertilisation appropriée et un labourage profond en fonction d'une analyse du sol pour améliorer la qualité. Les bardanes produites par cette méthode ont une longueur homogène et une apparence blanchâtre, elle sont aussi très douces et tendres, et ne laissent pas de fibres dans la bouche.

Normalement, les bardanes sont envoyées couvertes de terre, car peu de zones de production nettoient les bardanes avant expédition. L'expédition de « bardanes lavées » a commencé, profitant du terrain local particuièrement approprié. De plus, en les plongeant dans un aquarium, on peut s'épargner le temps et le travail nécessaire pour les laver et retirer leur rugosité. Ainsi, ils peuvent être cuisinés vite et mangés avec la peau.

Les bardanes sont séchées après récolte afin d'enlever facilement le sable sur leur peau. On le fait avec une extrême précaution afin de conserver leur fermeté et leur fraîcheur.

La culture du TURAJIMA GOBOU a lieu trois fois : d'abord, les graines sont semées en septembre et récoltées entre janvier et février. Les seconds semis ont lieu en octobre et sont récoltés entre avril et juillet, et les troisièmes en avril, pour une récolte entre juillet et septembre. .

La zone de production se trouve dans la préfecture d'Okayama, où se trouvait autrefois une rivière tributaire de la rivière Takahashi, accumulant sur plusieurs mètres une couche de glaise sablonneuse. Comme le draînage est extrêmement bon, l'eau pénètre jusqu'au bout de la grande bardane, permettant une bonne croissance des racines. Un autre avantage est que la zone étant riche en eaux souterraines, l'irrigation est toujours adéquate. On peut dire que les caractéristiques supérieures du TURAJIMA GOBOU, à savoir sa longueur homogène, sa peau blanche et son faible encrassage sont permis par le milieu local et les nombreux canaux d'eau.

La culture de la bardane dans cette zone a commencé vers 1947, et après de nombreux essais et erreurs de différentes variétés, la bardane « à peau blanche » a finalement été créée. Depuis 1979, la culture forcée tirant parti de ses caractéristiques a été introduite, et c'est désormais le plus grand centre de production de bardane lavée dans les régions de Chugoku et de Shikoku.

Back to
top

Livrant le charme des produits traditionnels japonais